Réussir son ramadan

 ramadanÀ L’avènement du mois de Ramadan 1435 / 2014, rappelons nous un certain nombre d’éléments, qui nous guident à réussir notre Ramadan.

Que signifie le jeûne

 Le jeûne ou le verbe « jeûner » signifie en arabe : s’abstenir de, ou se retenir de … On peut citer l’exemple de Marie dans le Coran qui dit : “J’ai fait vœu d’un jeûne au Tout-Miséricordieux. Je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun être humain. » [Marie, 26]. Ici, dans ce verset, jeûner a pour sens s’abstenir de parler. D’un point de vue religieux, « jeûner » prend le sens de renoncer par piété au boire, au manger, aux rapports conjugaux et à tout ce qui est considéré comme étant susceptible de rompre le jeûne.

 

Ciel-Mi'rage
Ciel-Mi’rage

Pourquoi est-on obligé de jeûner ?

 Tous les actes du musulman sont animés par la volonté de plaire à Allah, de Le satisfaire et de se conformer à ses prescriptions. Et ne proviennent pas d’une tentation personnelle, ou d’un suivisme. On ne jeûne pas, parce que les autres jeûnent, ou parce que mes parents jeûnent, on ne prie pas parce que les autres prient.

 Mais c’est un acte émanant de la foi et de la croyance. Il est inutile d’expliquer à quelqu’un qui n’est pas croyant pourquoi on est obligé de jeûner. Ne pas manger, ne pas boire durant 16 heures d’affilée, se retenir est insupportable, si ce n’est la foi en la prescription divine. Et de par notre foi, toute prescription divine est bonne pour nous, même si nous ne sommes pas capables de la comprendre ou d’en mesurer la portée et la sagesse.

 Allah dit : « Ô croyants ! Le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit aux peuples qui vous ont précédés, afin que vous atteigniez la piété. [184] Ce jeûne devra être observé pendant un nombre de jours bien déterminé. Celui d’entre vous qui, malade ou en voyage, aura été empêché de l’observer devra jeûner plus tard un nombre de jours équivalant à celui des jours de rupture. Mais ceux qui ne peuvent le supporter qu’avec grande difficulté devront assumer, à titre de compensation, la nourriture d’un pauvre pour chaque jour de jeûne non observé. Le mérite de celui qui en nourrira davantage ne sera que plus grand. Mais savez-vous qu’il est préférable pour vous de jeûner ? » [La Vache, 183-184]

 Ainsi, le jeûne est prescrit par Allah, comme il l’a été pour les autres religions juives et chrétiennes. Ceci pour le jeûne en général, maintenant la question est :

Pourquoi le mois de Ramadan ?

 Revenons au Coran et lisons la suite du verset : « Le mois de Ramadan est celui au cours duquel le Coran a été révélé pour guider les hommes dans la bonne direction et leur permettre de distinguer la Vérité de l’erreur. Quiconque parmi vous aura pris connaissance de ce mois devra commencer le jeûne. Celui d’entre vous qui, malade ou en voyage, aura été empêché de le faire devra jeûner plus tard un nombre de jours égal à celui des jours de jeûne non observés. Dieu tient ainsi à vous faciliter l’accomplissement de vos devoirs religieux et non à vous le rendre difficile. Achevez donc la période du jeûne et louez Dieu pour vous avoir guidés, afin de Lui prouver votre reconnaissance. » [La vache, 185]

 Le prophète (PSL) vient nous confirmer que l’obligation concerne bien le mois de Ramadan. Il dit (PSL) : « Les fondements de l’Islam sont au nombre de cinq : l’attestation qu’il n’y a pas de divinité hormis Allah et que Mohammad est son Prophète et Messager, l’accomplissement de la prière,  l’acquittement de la zakat, l’accomplissement du pèlerinage et du jeûne du mois de Ramadan. » Boukhari et Mouslim.

 Ainsi, chacun de nous sait qu’il jeûne pour se conformer aux injonctions divines et obéir aux ordres d’Allah.

 Et une petite remarque : chez nos frères chrétiens, le Carême est l’équivalent du jeûne du mois de Ramadan mais il n’est pas fait de la même manière car ils peuvent boire et manger. Donc, il est plus juste de dire « je fais le Ramadan » que dire « je fais le carême ».

 

Institution du mois de Ramadan

 Ainsi, Allah a prescrit le jeûne du mois de Ramadan de l’année 2 de l’hégire durant le mois de chaâbane.

 IsraQuels sont les mérites du mois de Ramadan ?

 Le mois de Ramadan possède une valeur exceptionnelle par rapport aux autres mois de l’année. Le prophète (PSL) annonçait à l’approche du mois de Ramadan aux fidèles leur disant : «  Un mois béni vous est parvenu, qu’Allah vous ordonne de jeûner, où les portes du Paradis s’ouvrent et où les portes de l’Enfer se ferment et où les satans sont enchaînés. En ce mois, il y a une nuit meilleure que mille mois, celui qui ne profite pas de la récompense de cette nuit, a été privé de tout bien. »

 Ibn Khuzayma rapporte d’après Salmane (ra) qui disait : « Le prophète (saw) nous prêcha le dernier jour de Chaabane et dit : « Ô gens ! Un grand mois béni vous couvre de son ombre, où se trouve une nuit meilleure que mille mois, dont Allah a fait de son jeûne une obligation et de sa veillée en prière un acte bénévole. Celui qui s’y rapproche de Son Seigneur par un acte de bien récolte le bénéfice de celui qui accomplit une obligation en un autre mois. Et celui qui accomplit une obligation récolte la récompense de 70 obligations faites autrement. C’est le mois de la patience, qui n’a de récompense que le Paradis. Et c’est le mois de la compassion, c’est un mois où les bienfaits augmentent. Celui qui y donne à un jeûne de quoi rompre son jeûne récolte un pardon pour ses péchés et le salut de l’enfer, et récolte le même salaire sans que le salaire du premier en soit diminué. Ils dirent : Ô prophète ! Ce n’est pas tout le monde qui peut donner un jeûneur de quoi rompre son jeûne ? Il dit (Saw) : Allah donne cette récompense à celui qui donne en rupture de jeûne, une gorgée de lait, ou une datte ou une gorgée d’eau. Celui qui donne à boire à un jeûneur, Allah le fera boire de mon bassin, de telle façon à étancher sa soif à tout jamais jusqu’à ce qu’il rentre au Paradis. Et celui qui soulage le fardeau de son esclave durant ce mois, Allah lui pardonne et le sauve de l’enfer jusqu’à ce qu’il rentre au Paradis. C’est un mois dont le début est miséricorde, le milieu est pardon et la fin est un salut de l’enfer. Alors, multipliez en ces quatre actions de bien dont deux pour satisfaire votre Seigneur et les deux autres, vous ne pouvez-vous en passer. Quant à celles qui vous obtiendront la satisfaction de votre Seigneur c’est l’attestation qu’il n’y a point de divinité excepté Allah et de Lui demander pardon. Et les actions dont vous ne pouvez-vous en passer, Demandez-lui de vous accorder le paradis et de vous protéger de l’enfer. »

 Le prophète (PSL) dit dans un hadith  que vous connaissez tous : « Chaque action du fils d’Adam est pour lui, la bonne action étant multipliée par dix, et jusqu’à sept cents fois, Allah dit : « sauf le jeûne, il revient à Moi et c’est Moi qui en donne la récompense. Le serviteur laisse son manger pour Moi, son boire pour Moi, son plaisir pour Moi, et son épouse pour Moi. »

Ainsi, Allah (ST) et son prophète (PSL) nous incitent à nous préparer à accueillir le mois de Ramadan avec enthousiasme, avec désir car c’est une saison pleine de bienfaits et d’enseignements.

 Que nous apporte le mois de Ramadan ?

  • La multiplication de la valeur des actes

Le mois de Ramadan est une saison pour les commerçants. Un type de commerçant particulier, des commerçants de l’au-delà à qui s’adresse Allah dans le Coran : « Ô croyants ! Voulez-vous que je vous indique un commerce qui vous sauve d’un châtiment cruel ?  C’est celui de croire en Dieu et à Son Prophète ; de lutter pour la Cause de Dieu par vos biens et vos personnes. Cela est dans votre propre intérêt, si vous pouviez savoir ! En échange, Dieu vous pardonnera vos péchés et vous accueillera dans des Jardins baignés de ruisseaux et dans de magnifiques demeures au Paradis d’Éden. Et ce sera pour vous le triomphe suprême ! [13] Cela sans parler d’une autre faveur que vous n’avez cessé d’appeler de tous vos vœux, à savoir l’assistance de Dieu et une prochaine victoire sur l’adversaire. Annonce cette bonne nouvelle aux croyants !» [As-Saff, 10-13]

Le prophète (PSL) :

  • Les cinq prières rituelles, la prière du vendredi jusqu’au vendredi suivant, le jeûne du mois de Ramadan jusqu’au Ramadan suivant, tous ont un effet absolutoire tant que les grands péchés sont évités.
  • Qui jeûne le mois de Ramadan avec foi et en comptant sur la récompense divine, est pardonné de tous ses péchés.
  • La première nuit du Ramadan, tout démon, tout djinn rebelle est enchaîné, toutes les portes de l’enfer sont fermées, aucune ne s’ouvre et toutes les portes du Paradis sont ouvertes, aucune ne se ferme. On appelle : « Ô toi, qui veux du bien, accours ! Ô toi, qui veux du mal, cesse ! » Cet appel est renouvellé chaque soir, et chaque soit Allah sauve de l’enfer un certain nombre de croyants. » (Tirmidhi).

 Ainsi toute bonne action acquiert  une valeur exceptionnelle. On peut citer :

  •  La charité

Le prophète (PSL) disait : « La meilleure aumône, une aumône faite durant Ramadan » (Tirmidhi)

« Qui donne à manger ou à boire à quelqu’un qui jeûne d’un bien licitement acquis, les anges ne cessent de prier pour lui durant Ramadan. L’archange Gabriel prie pour lui ka nuit du destin. »

Le prophète (PSL) était le plus généreux des humains et plus encore pendant Ramadan.

  • La prière de nuit de Ramadan : Tarawihs

« À qui se lève pour prier pendant les nuits du Ramadan, avec foi et en attente de la récompense divine, ses fautes passées sont pardonnées »

« Celui se dresse en prière la nuit du destin, par foi et en comptant sur la récompense divine, ses péchés passés sont pardonnés. »

  • La lecture du Coran

Le mois de Ramadan est le mois du Coran par excellence. Il y a été révélé. Le prophète (PSL) redoublait la récitation du Coran pendant le mois de Ramadan. Gabriel (S) descendait réciter avec lui.

Le prophète (PSL) nous dit : « Le jeûne et le Coran intercéderont pour l’homme le Jour de la Résurrection. Le jeûne dira : Seigneur ! Je l’ai empêché de boire et de manger pendant le jour. Le Coran dira : Seigneur ! Je l’ai empêché de dormir la nuit. Accepte notre intercession pour lui ! »

  • La retraite spirituelle – Iitikaf

C’est une sunna qu’on oublie souvent et que nous devrons revivifier. Elle consiste à garder la mosquée dans un esprit de dévotion pour plaire à Allah (ST).

Le prophète (PSL) a fait la retraite la dernière décade de Ramadan et ne cessa de la pratiquer, jusqu’à sa mort. Il dit : « La mosquée est le refuge de tout homme pieux. Dieu a promis à celui qui y fait sa retraite de lui accorder sérénité et miséricorde, de le faire traverser le « sirate » – pont jeté sur l’enfer – pour le faire parvenir à Sa Grâce, au Paradis. » (Tirmidhi).  C’est une sunna qu’il faudrait encourager surtout que Ramadan vient en pleines vacances d’été.

  •   La Omra ou le petit pèlerinage

 L’Omra ou petit pèlerinage, consiste à la visite de la Mosquée Sacrée, pour y accomplir Tawaf et Saay, marche entre Safa et Marwa. Une Omra pratiquée pendant le mois de Ramadan équivaut  au pèlerinage accompli.

  • Dans sa santé

 Le prophète (PSL) : « Jeûnez, vous serez en bonne santé ». Dans cette période, notre coprs puise dans ses réserves et se libère des toxines accumulées durant l’année. C’est un bon régime, pour ceux et celles qui veulent gagner en santé. S’il est bien fait.

 Enseignements du mois de Ramadan

  • La sincérité

Les effets d’abstinence ne font pas partie de ce qu’on aimerait que les gens voient. Exemple de la mauvaise haleine ou la gorge sèche. On accomplit l’acte d’abstinence et on fait l’intention de le faire du début jusqu’à la fin. Émettre l’intention et de l’exécuter est le signe de la sincérité, qui joint la parole à l’acte.

  •  Le Jihad et la maîtrise de soi

 Le jeûne de mois de Ramadan nous apprend à modérer nos envies et à y renoncer. Il permet de nous libérer de tous les mauvais vices et les mauvaises habitudes notamment le tabac, l’alcool ou la drogue. C’est une période de sevrage importante, qui avec la volonté de la personne, la force de sa foi et l’aide de Dieu, arrive à délaisser tout cela.

Et une fois qu’on est entraîné chaque jour, notre foi et notre volonté devient plus forte pour ne pas succomber aux dépendances du sucre, du soda, de la cigarette et autres aliments qui peuvent être nocifs pour la santé.

  • Le lien avec le Coran

Le mois de Ramadan est le mois du Coran par excellence. L’écouter chaque soir, le lire, le tenir, le regarder, faire tourner les pages, le méditer, le comprendre,  l’apprendre tout cela est accompli durant le mois de Ramadan. Il nous apprend ce lien avec le ciel, et la parole de Dieu, qui contient le remède pour la purification des cœurs.

  • L’endurance et la patience

La patience et l’endurance accompagnent le jeûneur durant le mois de Ramadan. La patience sur ses envies, mais aussi vis-à-vis des autres. Le prophète (PSL) disait : «  …si quelqu’un vous insulte, ou vous injurie, alors, que vous jeûnez, répondez : je suis en état de jeûne, je suis en état de jeûne. »

  •  La piété

La piété est déclarée dès le premier verset comme un objectif éducatif du mois de Ramadan. « Ainsi atteindriez-vous la piété … » et c’est un exercice important. La piété – Attaqwa – est la valeur par laquelle Allah sauve le croyant de l’Enfer. Allah dit : « Nous sauverons ensuite ceux qui auront vécu dans la piété et y abandonnerons, agenouillés, les injustes. » [Maryam, 72]

Durant le mois de Ramadan, le croyant apprend cette piété en observant Allah dans ses actes d’abstinence mais aussi dans son comportement et cette habitude doit accompagner le croyant après le mois de Ramadan.

ramadan-générositéEsprit du mois de Ramadan

Allah nous a prescrit le mois de Ramadan afin de parfaire notre éducation et de nous élever en degré, de se détacher de la vie matérielle vers une vie spirituelle, et d’apprendre l’économie dans toute chose, dans les biens, dans la luxure, dans les paroles.

 Nous devons accomplir et réaliser cet esprit durant ce mois de Ramadan en mettant en œuvre un certain nombre de choses.

  • Le partage et l’altruisme

Partager avec les autres, sentir le besoin des nécessiteux, renforcer les liens de fraternité, et de parenté et faire don aux autres est l’esprit du mois de Ramadan. Zakat El Fitr, permet de conclure cet acte de partage même de la joie le jour de l’aïd.

Et en France, nous pouvons faire cet acte de partage même avec nos concitoyens, qui est un acte citoyen, mais avec conviction que c’est un acte de foi et de charité.

  • Le bon comportement

Le bon comportement et l’éthique sont la raison pour laquelle Allah a envoyé son Prophète (PSL). Le prophète (PSL) confirme en disant : « Je n’ai été envoyé que pour parfaire les nobles caractères »Et on s’arrête sur ce hadith du prophète (PSL) qui dit : « Celui qui ne délaisse pas le faux témoignage et agir en faux, Allah n’a pas besoin qu’il délaisse son manger et son boire »

Ainsi, jeûner consiste non seulement à s’abstenir de manger et de boire, mais surtout à s’abstenir de mentir, de médire, de calomnier, de jurer, d’injurier, d’insulter, de dire des grossièretés, des insanités, des insolences. D’éviter de se moquer des autres et de gaspiller son temps et ses paroles en futilités.

Ainsi, l’esprit de Ramadan réside dans la perfection de son comportement avec soi-même, en retrouvant sa dignité et sa fierté de musulman et avec les autres, dont ses parents et sa famille sont les premiers.

  •  L’observance de Dieu et la piété

Dieu nous a appelé à la piété, et nous l’enseigne à travers tout le mois de Ramadan et attire notre attention sur le fait que si nous sommes capables d’observer les interdits de Dieu durant un mois, nous pouvons le faire le reste de l’année, et le reste de la vie.

  • La facilité dans la religion

Avec l’avènement de Ramadan, pour certains est un calvaire à passer et se demandent si Dieu nous rend difficile la pratique de notre religion et justement Dieu au milieu des versets, nous l’explique : « Dieu veut pour vous la facilité et non la difficulté. »  Et on retrouve le même sens dans un autre verset qui dit : « C’est Lui qui vous a élus, sans vous imposer aucune gêne dans votre religion, qui est la religion de votre père Abraham » [Al Hajj, 78]]

« Dieu n’entend vous imposer aucune gêne, Il veut seulement vous purifier et parachever Ses bienfaits envers vous. » [Al-Maidah, 6]

  •  La proximité avec Dieu

Remarquons ce verset, qui vient en plein milieu alors qu’Allah est en train de parler du jeûne de mois de Ramadan. « Et Si Mes serviteurs t’interrogent sur Moi, Je suis tout proche, Je réponds à l’appel de celui qui m’appelle. »

Allah est tout proche, et Il nous incite à l’appeler, l’invoquer, lui demander ce qu’on veut et durant le mois de Ramadan, où les âmes se purifient, Il nous demande de profiter de cette saison propice à l’exaucement des vœux afin de l’invoquer et de le prier et d’établir ainsi une relation privilégiée avec Allah (ST).

Programme personnel minimum conseillé

Alors, après tout ce que nous venons de voir, comment réussir son ramadan. Il se peut, que dans la diversité des actions à faire, nous nous perdons à choisir la meilleure ou à vouloir tout faire. La sunna du Prophète (PSL) nous enseigne : « La meuilleure des actions, est celle qui dure dans le temps, fusse-t-elle minime ». AInsi, je vous propose un programme minimum pour bénéficier des bienfaits spirituels du mois de Ramadan :

  1. La lecture du Coran : veiller à lire le Coran en entier. C’est l’occasion de le lire pour ceux qui ne l’ont jamais ouvert et de le lire de bout en bout. Priorité à l’arabe si vous connaissez la lecture en arabe, car il a été révélé en cette langue sacrée, et les mots portent le sens originel voulu par Allah. Sinon, le lire en traduction du sens de ses versets et méditer ces sens. N’hésitez pas à demander quand la traduction vous paraît incompréhensible ou étonnante. Essayer de réviser ce que vous avez appris et apprenez ce que vous pouvez.
  2. La prière des Tarawihs et la prière en groupe :  veillez à assister au maximum des prières nocturnes, à écouter les belles récitations du Coran et laisser votre cœur pénétrer par la lumière du Coran.
  3. Le dhikr continu : Entraînez votre langue à maintenir la citation de Dieu, et de la prière sur le prophète (PSL).  Voici des exemples simples, munissez vous de votre soubha attitrée, qui deviendra votre compagnon et peut, importe le nombre, mais une centaine de chaque est un bon cumul. Ainsi, on préserve notre langue de polémiquer sur des futilités :
    1. Faites le tasbih : Dites : « Soubhanalah wa bihamdih, soubhanallah al aadhim »
    2. Faite le tahmid : « al hamdou lillah »
    3. Faite le tahlil : « La ilaha illa Allah, wahdahou la charika lah, lahou Al moulkou, wa lahou al hamdou, wahouwa ala koulli chay’ine qadir »
    4. Faite beaucoup de istighfar  : « Astaghfirou Allah »  ou bien « Astaghfirou Allah, alladhi, La ilaha Illa houwa, al hayyou, al qayyoum, wa atoubou ilayh »
    5. Faites la salat sur le prophète (PSL) : « Allahoumma salli ala sayidina Mohammad, abdika, wa rassoulika, annabiyyi, al oummiyyi, wa ala alihi, wa sahbihi, wa sallim taslima »
    6. Faites de tawakkul : « Hasbiya ALlahou, la ilaha illa hou, alayhi tawakkaltou, wahoua rabbou, al archi, al adhime »
    7. Faites le hawqala : « La hawla wa la qowwata, illa billahi, Al Aliyyi, Al adhim »
  4. La retraite spirituelle – Iitkaf : Essayer de faire cette retraite les dix derniers jours de Ramadan, en fonction de la mosquée où vous allez prier et son organisation. Si vous ne pouvez faire les dix, jours, faites en ne serait-ce qu’une heure de retraite, la condition, étant lors de rentrer dans la mosquée, y préparer l’intention de l’iitikaf.

Ainsi, jeûnons d’un vrai jeûne, qui nous éduque et nous élève en degré auprès d’Allah, soubhanahou, wa taala.

Qu’Allah accepte notre jeûne et nos prières.

Maintenant dîtes-moi, comment avez-vous commencé ce jeûne de Ramadan 2014 ? Avez-pris des résolutions à accomplir durant ce mois ?

Répondez moi, dans les commentaires ci-dessous.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*