Mois de Chaâbane, préparation à Ramadan

Se préparer à accueillir Ramadan est essentiel, pour vivre sa spiritualité au maximum durant ce mois sacré. Le mois de Chaâbane, avant-garde du mois de ramadan, reste le mois privilégié pour cette préparation mentale, physique et spirituelle.

Entrainement au jeûne

Les savants disent que chaque adoration a une préface et un prélude. La préface prépare à l’adoration et le prélude permet de rattraper les manquements. Voici, qu’approche le mois de Ramadan, quelques jours seulement nous sépare de lui, pourtant avons-nous pensé à nous préparer à l’accueillir pour s’élever en degrés. Beaucoup préparent leur ventre surtout à l’accueillir, par la préparation des gâteaux, et l’achat de nourriture diverse et variée mais peu pensent à nourrir leur âme, à la purifier et à la préparer pour jeûner et prier durant le mois de Ramadan.

Alors, mes chères sœurs et frères, l’occasion se présente et voici une trentaine de jours du mois de Chaâbane, qui nous séparent de ramadan. Ce mois de Chaâbane que les gens négligent alors que le prophète (PSL) lui a consacré un intérêt particulier en le jeûnant.  Oussama ibn Zaïd (Qu’Allah agrée) a interrogé le prophète (PSL) en disant : « Ô Messager d’Allah, je ne t’ai jamais vu jeûner un mois autant que tu jeûnes durant Chaâbane ? Rassoulou Allah dit : « C’est un mois, dont les gens se distraient, qui vient entre Rajab et Ramadan, alors que c’est un mois où les actes sont élevés vers le Seigneur des Mondes et j’aime que mon action soit élevée en étant en état de jeûne. »

Ainsi, le prophète (PSL) jeûnait ce mois plus que tout autre mois mais il ne l’a jamais jeûné en totalité selon les plus authentiques des dires. D’après Abou Salama, Aïcha (G) disait : « Le Messager d’Allah jeûnait, jusqu’à ce qu’on dise qu’il ne mangerait plus; puis il mangeait jusqu’à ce qu’on dise qu’il ne jeûnerait plus. Je n’ai jamais vu le Messager Allah jeûner un mois en totalité hormis Ramadan et le mois où il jeûnait le plus était Chaâbane. »

Dernier délai pour rattraper ses dettes

Le mois de Chaâbane reste aussi le dernier mois pour rattraper les dettes de jeûne du dernier Ramadan qui s’est écoulé avant l’avènement de ramadan suivant. Ceux et celles qui ont dû rompre leur jeûne du mois de Ramadan dernier, soit par maladie, voyage, menstrues, lochies ou autre raison, se doivent de rattraper les jours afin de compléter le nombre de jours ou de donner une compensation financière conformément au verset coranique :  (Ô croyants ! Le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit aux peuples qui vous ont précédés, afin que vous manifestiez votre piété. [184] Ce jeûne devra être observé pendant un nombre de jours bien déterminé. Celui d’entre vous qui, malade ou en voyage, aura été empêché de l’observer devra jeûner plus tard un nombre de jours équivalant à celui des jours de rupture. Mais ceux qui ne peuvent le supporter qu’avec grande difficulté devront assumer, à titre de compensation, la nourriture d’un pauvre pour chaque jour de jeûne non observé. Le mérite de celui qui en nourrira davantage ne sera que plus grand. Mais savez-vous qu’il est préférable pour vous de jeûner ? ) [La Vache, 183-185]

Allah a facilité à ceux qui ont dû rompre leur jeûne, de rattraper les jours mais n’a pas fixé de délai. On peut rattraper n’importe quel jour dans l’année. Toutefois, il reste que l’empressement  à s’en acquitter est la règle.  Allah dit : « Concourrez au bien. » mais il n’y a pas de gêne pour celui qui retarde jusqu’à Chaâbane.  D’après Abou Salama, il entendit Aïcha (G) dire : « J’avais une dette de quelques jours de jeûne de Ramadan, et je ne pouvais m’en acquitter qu’en Chaâbane. »

Événement majeur :  changement de la Qiblah, direction de la prière

Il est à rappeler un événement très important de l’histoire musulmane qui se produisit courant de ce mois.  C’est le changement de la direction de la Qibla, qui était vers la  Mosquée Sainte à Al Qods, à Jérusalem, vers La Kaaba à la Mecque.  Ce changement eut lieu la deuxième année de l’hégire.

Avant cela, pour la prière, le Prophète Mohammad (PSL)  se dirigeait  vers Jérusalem comme l’ont fait les prophètes avant lui.  Cependant, son cœur penchait vers La Kaaba, direction de son père Ibrahim (PSL).  Alors, étant à la Mecque, il faisait la prière entre le coin de la pierre noire et le coin yéménite de telle façon à avoir devant lui en même temps La kaaba et la Mosquée Sainte Al-Aqça, à Jérusalem.

Émigré à Médine, il ne put réaliser cela, car les directions étaient divergentes. Alors, il faisait sa prière en levant les yeux vers le ciel attendant la révélation. Il souhaitait de tout son cœur ce changement.  Allah répondit par ces versets : « Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée. Où que vous soyez, tournez- y vos visages. »  À  ce moment, les juifs et les hypocrites de Médine trouvèrent, là, une occasion pour créer la zizanie et le désordre parmi les musulmans. Ils évoquèrent l’hypothèse que, puisque la (Qiblah) a changé, toute prière faite avant ce changement, en direction de l’ancienne Qiblah,  est annulée.

Alors, Allah révéla à ce sujet Ses paroles : « Les faibles d’ esprit parmi les gens vont dire: “Qui les a détournés de la direction (Qibla) vers laquelle ils s’ orientaient auparavant ?” – Dis: “C’est à Allah qu’ appartiennent le Levant et le Couchant. Il guide qui Il veut vers un droit chemin“. Ainsi, que tu te diriges vers l’Edst ou l’Ouest, n’est pas sujet à polémique, Allah est partout. Allah dit : « À Allah seul appartiennent l’ Est et l’ Ouest. Où que vous vous tourniez, la Face (direction) d’ Allah est donc là, car Allah a la grâce immense; Il est Omniscient. »

L’éducation par l’épreuve

Ce changement a été aussi un test et un examen pour nettoyer les rangs des musulmans de tout hypocrite et traître. Allah nous l’explique par ces versets  : « Et aussi Nous avons fait de vous une communauté de justes pour que vous soyez témoins aux gens, comme le Messager sera témoin à vous. Et Nous n’ avions établi la direction (Qiblah) vers laquelle tu te tournais que pour savoir qui suit le Messager (Mouhammad) et qui s’ en retourne sur ses talons. C’ était un changement difficile, mais pas pour ceux qu’ Allah guide. Et ce n’ est pas Allah qui vous fera perdre (la récompense de) votre foi, car Allah, certes est Compatissant et Miséricordieux pour les hommes. »

La veille de le 15ème jour de Chaâbane

Certains musulmans consacrent une célébration particulière à cette nuit, tombant parfois dans l’innovation (bidaa) en inventant des adorations.  Sachez que  concernant, la nuit particulière de la veille du 15ème jour de Chaâbane, aucun dire authentique n’a été rapporté concernant une quelconque action du Prophète (PSL).  Cependant, certains savants ont approuvé certains hadiths comme bons et dont nous rapportons celui-ci d’après Moadh ibn Jabal (G) qui disait : « Allah (st) observe ses créatures la nuit du quinzième de Chaâbane et pardonne à toutes ses créatures sauf à un associateur ou un homme en rupture de lien avec ses proches. » Ainsi, Allah observe ses créatures avec un regard de miséricorde et de clémence, de pardon et d’affection, puis leur pardonne tous sauf à un associateur ou à un homme en dispute.  Quant à l’associateur, Allah précise : « Certes Allah ne pardonne pas qu’ on Lui donne quelqu’associé. À part cela, Il pardonne à qui Il veut. Mais quiconque donne à Allah quelqu’associé commet un énorme péché

Quant à l’homme en querelle, c’est celui qui maintient une inimitié, une querelle ou une coupure avec un ami, un proche,  un frère, une épouse, des parents… . Il est privé du pardon jusqu’à ce qu’il se réconcilie.  Un autre hadith qui conforte le premier : Mouslim rapporte d’après Abou Hourayra (G) que Le Messager d’Allah (PSL) disait : “Les portes du Paradis s’ouvrent tous les lundis et jeudis, chaque serviteur qui n’associe rien à Allah est pardonné sauf un homme qu’une inimitié avec son frère subsiste, alors on dit : reportez pour ces deux-là jusqu’à ce qu’ils se réconcilient (2 fois) »

Transcendance et horizontalité

Purifier son cœur de la rancune et des maux internes est essentiel en Islam pour une vie en communauté. L’islam n’approuve pas l’individualisme et l’égoïsme. On ne dit pas : “C’est sa vie !” Dieu nous interpelle dans le Coran au pluriel et ne s’adresse pas à l’individu, car le musulman ne saurait pratiquer sa foi seul, mais avec la société.

L’islam se base sur l’amélioration de la relation avec Allah et l’amélioration de la relation avec les créatures, pour que se renforcent les liens de fraternité et d’amour. Le Prophète (PSL)  nous rappelle : « N’est vraiment croyant par mi vous, que celui qui aime pour son frère ce qu’il aime pour soi-même. »

C’est cela l’enseignement de notre prophète (PSL). Alors, comment peut-on aimer pour les autres ce qu’on aime pour soi, si on leur porte de la rancune et de la haine ?

Ainsi, chers frères et sœurs, profitons de ce mois de Chaabane qui vient, pour se préparer mentalement au jeûne de Ramadan et de rattraper nos dettes de jeûne de Ramadan passé et de s’entraîner au jeûne, aux veillées de prière et à la lecture du Coran afin de bénéficier du début à la fin de ramadan, de l’augmentation de notre spiritualité, de la fortification de notre foi, de la fermeté de notre volonté et de réussir à l’examen et de toucher la récompense qui est la clémence et le pardon.

Et Allah est le meilleur Allié et le meilleur Soutien.

Alors, quelles actions proposez-vous pour aider à se préparer durant ce mois ?

Dîtes nous comment dans les commentaires ci-dessous

Donner votre avis sur cet article

Afficher les résultats

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*